Comment récupérer les points du permis de conduire ?

Comment récupérer les points du permis de conduire ?

Le retrait de point est une sanction courante suite à une infraction du Code de la route. La loi autorise la récupération de points soit par la reconstitution automatique, soit par un stage de sensibilisation. Dans cet article, nous allons nous intéresser d’avantages aux différentes méthodes pour les récupérer.

La reconstitution automatique : qu’est ce que c’est ?

permis-recuperationLa reconstitution automatique de la totalité des points consiste à récupérer ses points perdus au bout d’un certain temps et seulement à deux conditions :
– Ne pas avoir commis un délit de 4ème classe ayant abouti au retrait de point (par exemple : excès de vitesse supérieure à 20 km/h, usage du téléphone au volant ou conduite en état d’ivresse).
– Ne pas commettre de nouveau délit au Code de la route.

La durée de reconstitution automatique varie en fonction de la nature du délit et du nombre de points retirés. Si vous n’avez qu’un seul point à récupérer, il faudra bien se tenir pendant 6 mois. Au-delà, il faudra attendre entre 6 mois et 2 ans. Ces délais d’attente ont été abaissés avec la loi Loppsi 2 et courent à compter de la date d’encaissement du paiement de l’amende.

La récupération par le stage de sensibilisation

permis-stage-de-sensibilisationSi votre budget le permet ou si vous avez besoin de récupérer rapidement vos points pour des raisons professionnelles ou autre, vous avez la possibilité de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Tous ceux qui ont encore au moins 1 point à leur permis de conduire peuvent s’inscrire. Il faut toutefois débourser entre 150 et 250 euros par personne.

On n’a le droit de faire qu’un seul stage de sensibilisation par an. Chaque stage permet de récupérer au maximum, 3 points pour les nouveaux titulaires de permis en conduite accompagnée, 2 points pour les nouveaux conducteurs en formule classique et 4 points pour tous les autres conducteurs. La présence et l’assiduité au stage sont nécessaires pour le valider. Pendant 2 jours consécutifs, et ce, à raison de 7 heures par jour, les stagiaires suivront des ateliers d’informations sur les dangers de la route et le comportement à adopter au volant.

Share This

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.