Les réformes de l’examen du code de la route

Les réformes de l’examen du code de la route

Une réforme a été apportée à l’examen du code de la route au mois de février 2016. Ceci a causé des problèmes car bon nombre de candidats ont échoué à leur examen de code. En effet, l’examen de code de la route compte aujourd’hui 1000 nouvelles questions au lieu de 700 auparavant.

Quoi de neuf ?

Cette réforme de l’examen théorique pour l’obtention d’un permis de conduire a pour principal objectif, la facilitation des tâches pour nos futurs conducteurs. Les nouvelles questions portent sur les dispositions légales en matière de circulation, la route, le conducteur, les autres usagers de la route, des généralités sur les réglementations, les précautions à prendre avant de quitter son véhicule, les éléments mécaniques à connaitre afin de garantir la sécurité de la conduite, les équipements de sécurité ainsi que les règles d’utilisation du véhicule relatives au respect ainsi qu’à la protection de l’environnement. En plus de cela, la qualité des photos a été améliorée et des questions en vidéo y ont été insérées (10 %). En tout, le but est d’offrir une simulation proche de la vraie vie afin de réduire le taux d’accidents de la circulation, soit une réduction de 50% de ce taux en 2020. Pour augmenter ses chances de réussir l’examen de code, s’entraîner sur les sites comme https://www.codeclic.com/gratuit.php est nécessaire. Celui-ci propose des simulations conformes à la nouvelles réforme de 2016.

Les centres d’examen

Dorénavant, l’examen du code de la route se passera dans des centres tenus par des opérateurs privés que le ministère de l’intérieur aura agréé. Ainsi, les candidats pourront s’inscrire directement auprès de ces opérateurs. Autres réformes : les candidats devront payer la somme de 30 euros pour passer l’épreuve théorique et l’inscription des candidats libres ne sera plus gratuite.

La pédagogie de cette réforme

Cette réforme a pour objectif de faire comprendre le code de la route au nouveau conducteur au lieu de juste apprendre. En effet, avec plus de compréhension, les conducteurs prendront en compte les valeurs sociales du code de la route. Ainsi, ils seront plus coopératifs pour bien le respecter.

Share This

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *